Inédits de la correspondance entre Musset et Chopin révélés par Pierre Desproges

Ces lettres ont été lues par Pierre Des­proges le 4 novembre 1982

J’ai jus­te­ment sous les yeux le texte inédit de la lettre boul­ver­sante et tout à fait confi­den­tielle dans laquelle Alfred de Mus­set décrit à Fré­dé­ric Cho­pin les pre­miers ins­tants de son idylle farouche avec George Sand : 

Paris, ce 14 mars 1831. 
A.M./P. [A.M. = Alfred de Mus­set. P. désigne évidem­ment l’initiale de Patri­cia, la secré­taire de Musset]

Objet : de convoi­tise
Des­ti­na­taire : Fré­dé­ric Cho­pin, 17 impasse Jaru­zelki, Varsovie

Mon­sieur, 
Suite à notre entre­tien du 11 cou­rant, j’ai l’honneur de vous faire connaître par la pré­sente l’émoi où mon coeur est plongé. Cepen­dant la nature et l’objet des rap­ports qui nous lient vous et moi dans l’affaire Sand ne m’autorisent pas plus que d’obligation de réserve à laquelle nous sommes tenus d’envisager dès aujourd’hui de révé­ler au grand jour les éven­tuels déve­lop­pe­ment blen­nor­ra­giques de cette affaire. 
Veuillez agréer, monsieur, l’assurance de mes sen­ti­ments roman­tiques. Tu as le bon­jour d’Alfred. 

Plus bou­le­ver­sante encore est la réponse de Cho­pin à Mus­set, en date du 31 mars, dans laquelle le com­po­si­teur raconte à son ami son entre­vue sen­ti­men­tale avec la même George Sand : 

E.C./P. [P désigne l’initiale de Patri­cia, Mus­set et Cho­pin par­ta­geaient aussi leur secrétaire]

Cher Mumu,
Pom, Pom, Pom, Pom. Dieu soit béni. J’ai tenu Aurore dans mes bras. [Aurore Dupin, bien entendu, Aurore étant le pré­nom à l’état civil de George Sand. Moi-même, que je vis avec un nègre, je me fais appe­ler Ingrid, ça l’excite.]
Ma joie est grande, cher Alfred. Ima­gine la scène. Il est près de minuit. Aurore est pen­chée à la fenêtre sombre où l’intensité de la nuit nous serre le coeur. Son cou ado­rable me ren­voie la lueur de la chan­delle que je porte vers elle. Elle se tourne enfin. Je lui fait pouët-pouët, elle me fait pouët-pouët, psi ça y est. 

Ecrire un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champ obligatoires sont marqués *

*
*