Anniversaires du 11 août

Le club des…ben 4 maintenant.

3 fois 1
Si elle était parmi nous, Enid Bly­ton fête­rait aujourd’hui ses 115 ans. Roman­cière mon­dia­le­ment recon­nue, elle est plus tra­duite que la Com­tesse de Ségur. Qui n’a pas lu au moins une de ses œuvres ? Qui n’a pas connu les pre­miers émois de lec­teur de Oui-Oui au pays des jouets, avant qu’il ne soit asso­cié à cette ritour­nelle aussi insup­por­table qu’obsédante accom­pa­gnant l’adaptation télé­vi­suelle. Qui n’a pas rêvé de vivre les enquêtes rocam­bo­lesques du Club des Cinq ?
Ensei­gnante de son état, elle écri­vit plus de 800 romans. Elle fut mariée à Hugh Alexan­der Pol­lock dont elle divorça en 1941. Hasard du calen­drier c’est un 11 août que meurt le peintre Jack­son Pol­lock. Mais ce n’est pas ce qui nous inté­resse aujourd’hui, nous n’irons pas jusqu’à dire Never mind the Pol­lock, mais presque.

Atteinte de la mala­die d’Alzheimer, sa der­nière phrase sera : Heu­reu­se­ment que je n’ai pas Alz­hei­mer !. La vie est parfois cruelle.

Eclipse totale du juge­ment
Il y a 13 ans, à condi­tion de vou­loir pas­ser ses vacances dans le Nord de la France, ou l’extrême sud de la Bel­gique, on pou­vait admi­rer une éclipse totale de soleil. A la faveur de cet événe­ment raris­sime, Paco Rabanne avait clamé un mois aupa­ra­vant que la sta­tion spa­tiale MIR pro­fi­te­rait de l’occasion pour tom­ber sur Paris. L’information fut reprise par toutes les rédac­tions, le cou­tu­rier fut même sommé d’aller s’expliquer au jour­nal télé­visé. On est alors en droit de se deman­der qui du cou­tu­rier trans­formé en une Madame Soleil ayant tro­qué le look Mère Denis pour le col Mao, ou des jour­na­listes ayant fait leurs gros titres sur ce genre d’information furent les plus ridi­cules. En y repen­sant, nous avons retenu une hypo­thèse qui n’a évidem­ment jamais été men­tion­née mais qui semble a pos­te­riori la plus plau­sible. Pris de bois­son Paco Rabanne aurait fait le pari qu’il ferait la une, allant jusqu’à pas­ser “au 20h” en racon­tant n’importe quoi. Pari gagné. 12  ans après on en parle encore.

Taal­code op zijn Frans
C’est quelque part entre le 10 août et le 15 août 1539 que Fran­çois Ier signe l’Ordonnance de Villers-Cotterêts ins­ti­tuant le Fran­çais comme langue offi­cielle dans tout le royaume. Il fau­dra attendre le milieu du XXème siècle pour que ce soit effectif.

Olè ! Couic !
Le 11 août est une jour­née de fête pour les tau­reaux. On dénombre au moins 2 décès de matadors.

Si j’avais un mar­teau…
Chassé de Rome, le trouillo­mètre à zéro, Jean VIII se retrouve à Troyes pour le Concile du même nom le 11 août 878. Ni une, ni deux, il pro­pose la cou­ronne ita­lienne à Louis le Bègue qui la refuse.
Il mou­rut empoi­sonné en 882 avant de se retrou­ver entre quatre planches, six pieds sous terre. Signa­lons tout de même que devant la lente ago­nie de sa vic­time, le bour­reau eut la cha­rité de l’achever à coups de mar­teau afin d’abréger ses souffrances.

La per­for­mance est d’autant plus remar­quable qu’elle lança un poids au lieu d’un disque, ce qui aggrava d’autant plus les soupçons.

Si j’avais un mar­teau…
Ce n’est pas au mar­teau mais au lan­ce­ment du disque que Tamara Press porta le record à 59m70 le 11 août 1965. Elle aban­donna cepen­dant la com­pé­ti­tion lorsque furent intro­duit les tests de fémi­nité. Signa­lons à ce pro­pos que les pre­miers tests de fémi­nité exis­taient dans l’antiquité et consis­taient à faire par­ti­ci­per les ath­lètes nus. Le 110 mètres haies fémi­nins était particulièrement prisé.

Ecrire un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champ obligatoires sont marqués *

*
*