Anniversaires du 2 septembre

Bien cuite la baguette.

Une baguette dans l’oeil
«Qu’as-tu à regar­der la paille qui est dans l’oeil de ton frère? Et la poutre qui est dans ton oeil à toi, tu ne la remarques pas!»
. Le per­fide Anglais, si prompt à moquer l’étranger, devrait médi­ter ces paroles. Il est facile de railler le fran­çais man­geur de baguettes pleines d’escargots far­cis aux cuisses de gre­nouilles en oubliant qu’il a suf­fit d’un bou­lan­ger le 2 sep­tembre 1666 pour déclen­cher le plus grand incen­die qu’ai connu Londres, qui cinq jours durant détrui­sit plus de 10 000 mai­sons et près de 100 églises. C’est une preuve de plus des dégâts de la cui­sine anglaise. .

Quand août tombe en sep­tembre c’est février qu’on démembre (Alain Gillot-Pétrus)
Le 2 sep­tembre –31, Octave met fin à la guerre civile romaine en bat­tant Marc-Antoine et Cléo­pâtre, deve­nant ainsi le seul maître de l’empire romain. Bon per­dant, Marc-Antoine, s’écriera «Augus­tus Ocat­vius !», ce qui se tra­duit lit­té­ra­le­ment par Sacré Octave ! Octave l’apprécia tel­le­ment qu’il décida d’en faire immé­dia­te­ment son patro­nyme. Il trouva que son idée était si bonne, qu’il se dési­gna empe­reur dans la fou­lée puis dans un état proche de l’extase devant une telle audace, il donna le nom d’Auguste au hui­tième mois de l’année tout en piquant un jour à février qui n’en avait pas vrai­ment besoin.

Été meur­trier
Shi­rali Mus­li­mov se serait éteint le 2 sep­tembre 1973,  soit-disant âgé de 168 ans. «Pour vivre long­temps, avait-il conseillé, ne lais­sez jamais entrer dans votre mai­son ni vin ni tabac». Il avait cou­tume de rajou­ter à voix basse, » …ni Sta­line, bien sûr».

«Je t’entends pas très bien j’ai une sau­cisse dans l’oreille.»

Révo­lu­tion tech­no­lo­gique
C’est le 2 sep­tembre 1969 que naquit offi­ciel­le­ment le réseau Arpa­net, ancêtre d’Internet. L’image ci-contre per­met de réa­li­ser les pro­grès réa­li­sées depuis.

Conci­sion
Le 3 sep­tembre 1972 Boyd Caba­naw com­mence à écrire une lettre à son ami, il écrira 5035 pages et ter­mi­nera sa lettre en juillet 1973. La réponse de son ami sera éloquente : LOL !

Ecrire un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champ obligatoires sont marqués *

*
*