Anniversaires du 22 mars

Elle est née
Aujourd’hui c’est l’anniversaire de la fille au père.

Per­fi­dious 
C’est le 22 mars 1429, que Jeanne d’Arc écrit aux Anglais :  …Je suis venue de par Dieu, le Roi du Ciel, pour vous bou­ter hors de France…. Affi­chant leur légen­daire igno­rance crasse des langues  étran­gères, ils brûlent la lettre sans plus de céré­mo­nie. Appre­nant la nou­velle, Jeanne se fend d’une nou­velle mis­sive : Get the Hell out of France, you bloody bas­tards. Cette fois, ils décident de brû­ler Jeanne d’Arc.

Rien ne change
Le 22 mars 1841, le France abo­lit le tra­vail des enfants âgés de moins de huit ans. Les patrons hurlent à la perte de com­pé­ti­ti­vité face à la concurrence étrangère.

On sait jamais, ça peut tou­jours ser­vir
Le 22 mars 1915, un zep­pe­lin bom­barde la Gare du Nord et la Gare Saint-Lazare. Remar­quons que lors de la seconde guerre mon­diale, les gares seront curieu­se­ment épar­gnées sur ins­truc­tion directe d’Hitler, et en par­ti­cu­lier la gare de Montoire.

Ach !
Le 22 mars 1935, l’Allemagne est le pre­mier pays à émettre un pro­gramme de télé­vi­sion régu­lier. Les pre­mières spea­ke­rines font leur appa­ri­tion sur le petit écran. Hit­ler est indif­fé­rent, il ne bande qu’à la vue d’un uni­forme SS.

Déci­sion à chaud
Il est amu­sant de se sou­ve­nir qu’il y a exac­te­ment 95 ans, aux aléas du calen­drier julien près, le pre­mier gou­ver­ne­ment occi­den­tal  à recon­naître le gou­ver­ne­ment ayant ren­versé le Tsar en Rus­sie est celui des États-Unis.

Occu­pa­tion alle­mande
Le 22 mars 1968, un rou­quin Alle­mand occupe les  locaux de l’Université de Nan­terre. Bien heu­reu­se­ment, Daniel Cohn-Bendit sera expulsé quelque mois plus tard. Il se contente d’occuper désor­mais un siège de député européen.


Le prin­temps, mon cul !
C’est le 22 mars 1993, qu’a lieu la pre­mière jour­née mon­diale de l’eau. Alors qu’on est en pleine période de gibou­lées de mars, ça sent un peu la provocation.

Grec comme un phoque
C’est aujourd’hui la Saint-Epaphrodite dont le nom signi­fie très dési­rable en grec. Il fut com­pa­gnon de Saint-Paul, qui lui fut très atta­ché dès qu’il le connut. Au sens biblique du terme.

1 commentaire

  1. benedictus
    Publié le 7 avril 2009 à 0 h 21 min | Permalien

    c’est mar­rant comme cer­taine blague n’a de valeur qu’au début (elle est née), tan­dis qu’une autre devra atten­dra la fin des temps (1000 ans)

    en tout cas, merci d’avoir évité la sem­pi­ter­nelle com­mé­mo­ra­tion des évène­ments du 22 mars, … tous ces petits cons che­ve­lus qui finissent gras­souillets et dépu­tés euro­péens, berrrrk

    merci pptd

Ecrire un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champ obligatoires sont marqués *

*
*