Anniversaires du 3 juillet

La bonne excuse
Sous le fal­la­cieux pré­texte de craindre de la voir tom­ber aux mains des alle­mands, les per­fides anglais bom­bardent la flotte fran­çaise à Mers-El-Kébir le 3 juillet 1940.

La colère ter­rible d’Ivan
Les lois contre les châ­ti­ments cor­po­rels n’étant pas encore en vigueur, le 3 juillet 1583,  le fils du Tsar Ivan le Ter­rible reçoit une cor­rec­tion de son père. Il ne recom­men­cera jamais puisqu’il en meurt sur le coup.

Marie-Anne Houde appre­nant à sa fille adop­tive que les brû­lures au 3ème degré, ça fait mal.

La ter­rible Marie-Anne
Marie-Anne Houde qui est libé­rée le 2 juillet 1935 de pri­son, pour mau­vais trai­te­ments à sa fille adop­tive, ne la punis­sait pas par colère mais juste parce qu’elle trou­vait ça rigolo.

C’est parce que sa femme est pin­gouine…
…que le grand pin­gouin s’est éteint, mais parce que le 3 juillet 1844 un chas­seur a abattu le der­nier couple vivant. Le crime pas­sion­nel est a écarté puisque mal­gré sa grande taille (80 cm) sa queue (celle du pin­gouin) ne mesu­rait que 8 cm.

Les portes de la gloire
Ins­piré par la mort de Brian Jones, 2 ans plus tôt, jour pour jour, Jim Mor­ris­son qui essaie de cacher tant bien que mal son manque de talent par des pos­tures pro­vo­ca­trices, décide de deve­nir une légende en mou­rant d’une crise car­diaque à 27 ans, le 3 juillet 1971. C’est le chef-d’œuvre de sa carrière .

Allah belle rouge !
Le 3 juillet 1988, les vei­nards qui avaient la chance de se trou­ver dans le Golfe Per­sique, ont pu assis­ter à un beau feu d’artifice lorsque l’armée amé­ri­caine abat­tit par mégarde un Air­bus civil ira­nien qui n’avait pas répondu aux mises en garde des mili­taires U.S. C’est une tra­gé­die dont il faut tirer les consé­quences : il serait temps que les bou­gnoules com­prennent qu’ils doivent se mettre à l’Anglais. Tou­jours est-il que les auto­ri­tés Amé­ri­caines se sont tout de même excu­sées en anglais, tout en mini­mi­sant l’affaire indi­quant qu’ils avaient cer­tai­ne­ment abattu un ou deux ter­ro­ristes en acti­vité ou qui allaient  le devenir.

Saint-Majax
C’est aujourd’hui la Saint Tho­mas l’incrédule qui osa dou­ter de la résur­rec­tion du Christ jusqu’au moment où celui-ci lui mon­tra ses mains et ses pieds. Pour­tant je suis cer­tain qu’il y a un truc, peut-on lire dans un évan­gile apocryphe.

1 commentaire

  1. Pierre
    Publié le 7 juillet 2010 à 12 h 15 min | Permalien

    Évidem­ment, des bonnes nou­velles comme çà donnent envie d’être le lendemain.

    Après l’extinction des pin­goines, verra-ton aussi la dis­pa­ri­tion des phoques ?

Ecrire un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champ obligatoires sont marqués *

*
*