Les Fesses

Parole de Les Fesses:

Réci­tant :D ans le cadre du mar­ché com­mun agri­cole, j’aimerai vous entre­te­nir d’un sujet qui me tien par­ti­cu­liè­re­ment à coeur…

Choeur : Les Fesses !

R : Qu’est ce que vous racon­tez là ?

C : les fesses, les fesses, les fesses, les fesses !!!!

R : Êtes vous dont tombé si bas que ça ?

C : oui !

R : Où çà ?

C : Sur les fesses !

R : Je n’sais pas si vous avez remar­qué, on dirait que depuis quelques années, tout ce dont on entend par­ler, c’est…

C : les fesses, les fesses, les fesses, … !!!

R : y en a des rondes, y en a des plates, y en a des fermes, y en a des flasques,

C : les fesses, les fesses !

R: y en a des grosses, des p’tites car­rées, y en a pour s’asseoir, d’autres pour s’amuser,

C : les fesses, … !!!

R :et y en a des basses, des dépri­mées, y en a d’la haute société,

C : les fesses, …!!!

R : et y en a des belles à regar­der, y en a qui sont à évitées, mais qu’on les aimes, qu’on les aimes pas, si y en avait pas on s’rait pas là !

C: les fesses, … !!!

R : Bon, bah v’là une chose de réglée, hein. Si on leur parle pas de ça au moins une fois par jour, y a rien à tirer d’ces gaillards là ! Pas­sons à un aut” sujet…

C : les fesses, les fesses… !!!

R : Vous allez tout de même pas recommencer ?

C : les fesses, les fesses… !!!

R : vous seriez pas obsé­dés, des fois ?

C : non !

R : alors où est ce qu’on s’envole ?

C : Vers les fesses !

R : Y a-t-il rien qu’a ça qu’vous pensez ?

C : oui !

R : n’y a-t-il pas autre chose que vous aimez ?

C : non !

R : de quoi est-ce qu’on pour­rait parler ?

C : les fesses, les fesses… !!!

R : y en a des droites, y en a des larges, y en a même des qui sont en marge,

C : les fesses, … !!!

R : y en a qu’on aime, y en a qu’on tâte, y en a qui brûlent toutes les étapes,

C : les fesses, … !!!

R : y en a qui vou­drait en avoir plus, d’autres qui parlent pas, mais c’est tout juste,

C : les fesses, … !!!

R : y a pour la ville, y a pour le sport, d’autres qui passent la douane sans pas­se­port, mais qu’on les aimes, qu’on les aimes pas, si y en avait pas on s’rait pas là !

C : les fesses, … !!!

R : d’accord, arrê­tez ça là, ça va faire hein ! ça va bien cinq minutes, mais le monde en est ecoeuré des fesses ! Aller, enle­vez moi ces idées de vos têtes et on en parle plus.

C : envoyons !!!

R : on a assez dit, on a assez vu, et si c’était que d’moi on en par­le­rai plus ! Là, je com­mence à en avoir plein…

C : les fesses, … !!!

R : y en a des mauves, y en a des roses, rien qu’à les voir, ça m’fait quelqu’chose,

C : les fesses, … !!!

R : y en a des dures, y en a des molles, y en a beau­coup de p’tites fofolles,

C : les fesses, … !!!

R : y en a vrai­ment de toutes les sortes, y en a qui tombes pour qu’on les portes,

C : les fesses, … !!!

R : y a des timides, des effron­tées, d’autres qui vous regardent l’air éton­nées, mais qu’on les aimes, qu’on les aimes pas, si y en avait pas on s’rait pas là !

C : les fesses, … !!!

Ecrire un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champ obligatoires sont marqués *

*
*