Anniversaires du 25 juillet

Fonce Alphonse !
Il y a 874 ans, Alphonse Enriques fêtait ses 30 ans en bat­tant les Maures par la célèbre Bataille d’Ourique. À peine le mas­sacre ter­miné, ses sol­dats lui font un triomphe et l’acclament comme Roi du Por­tu­gal. Il acquiesça  et prit le nom d’Alphonse Ier .
Fils d’Henri de Bour­gogne, petit-fils d’Henri de Bour­gogne, lui même petit-fils du roi Robert II le Pieux, ce fils de France comme le célé­bra Luis Camões dans une ses Lusiades fut presque immé­dia­te­ment reconnu par le roi Louis VII afin de cou­per court à une éven­tuelle (bien qu’improbable mais on n’est jamais trop pru­dent) reven­di­ca­tion du Royaume de France. Ce der­nier aurait dit Plu­tôt cre­ver que d’avoir un roi fran­çais dénommé Alphonse.. Appre­nant cela, Alphonse aurait répondu Et Albert, tu trouves ça moins ridi­cule, peut-être ?. [1]

Fort de cette recon­nais­sance puis de celle de sa maman Thé­rèse de Léon, avec qui il eut quelques dis­putes qui cau­sèrent la mort de plu­sieurs cen­taines de sol­dats, mais quand on aime on en compte pas, Alphonse Ier roi du Por­tu­gal, conti­nua sa conquête du mor­ceau de pénin­sule qui consti­tue l’actuel Por­tu­gal, ne vou­lant pas se retrou­ver à la tête d’un royaume encore plus petit que la Bel­gique [2] , comme il l’aurait dit.

Alphonse Ier par un nombre consé­quent de batailles vic­to­rieuses avec à la clef un nombre de vic­times qui force le res­pect peut mettre à son cré­dit une grande par­tie de la Recon­quista de la pénin­sule sur les Maures.
Le seul point néga­tif est à notre sens, le sort des épouses des rois Maures qui, dans leur fuite pré­ci­pi­tée, périrent en ten­tant de tra­ver­ser le Tage à la nage alors que pour­tant nous savons bien il faut prendre garde à ne pas noyer la mau­resque (Pro­verbe Marseillais).

Alphon­sine
Jus­te­ment le 25 juillet, mais en 1966 nais­sait Linda Lemay qui écri­vit une chan­son à la gloire des Alphonse.

Un petit noir, s’il vous plait .
Il y a 78 ans le Chan­ce­lier autri­chien Engel­bert Doll­fuss était assas­siné par des nazis, autri­chiens eux aussi. Ce n’est pas à cause de sa petite taille (1 m 51) (qui lui valut le sobri­quet de Mil­li­Me­ter­nich en réfé­rence à son illustre pré­dé­ces­seur le Chan­ce­lier Von Met­ter­nich) que j’en parle, vous devriez savoir que je n’aime pas me moquer. Sinon je dirais aussi   que dans les cafés vien­nois, on deman­dait un «Doll­fuss» pour avoir un «petit noir» (le noir étant la cou­leur du parti de Doll­fuss). Je ne per­met­trais pas à de telles bas­sesses.  Si je men­tionne cet événe­ment c’est juste pour l’apparente sin­gu­la­rité que repré­sente au pre­mier abord l’assassinat d’un fas­ciste favo­rable à l’Anschluss  par des nazis. Il suf­fit pour­tant de se rap­pe­ler que Doll­fuss avait un défaut rédhi­bi­toire pour Hit­ler : il était lui aussi chancelier.

Le Concorde fran­chit le mur du son de l’hôtel.
Il y a 13 ans, avait lieu le vol le plus rapide jamais effec­tué par un Concorde. Jugez plu­tôt : à 16h42 l’avion super­so­nique décolle de Roissy, à 16h44, il se pose à Gonesse. Mal­gré ce suc­cès, la liai­son Roissy-Gonesse sera sup­pri­mée en rai­son du nombre impor­tant de plaintes des rive­rains survivants.

Par­kin­son tou­jours deux fois
Le 25 juillet 2002, à Toronto, 350 000 jeunes ren­daient un vibrant hom­mage au Pape Jean-Paul II. Grâce à la mala­die de Par­ki­son, put leur retour­ner de vibrants remerciements.

Double exploit
Le 25 juillet 1984, Svetlana Savits­kaya réa­li­sait deux exploits : ce fut la pre­mière femme à effec­tuer une sor­tie dans l’espace mais ce fut aussi aussi le pre­mier cos­mo­naute à laver les hublots d’une cap­sule spatiale.

Le tireur aveugle aurait déclaré qu’il aurait atteint sa cible même les yeux fermés.

Ega­lité des chances ? 
Après l’ouverture des Jeux Olym­piques à Bar­ce­lone le 25 juillet 1992,  où la flamme fut allu­mée à l’aide d’un flèche enflam­mée (voir photo), les auto­ri­tés espa­gnoles n’ont pas per­mis de répé­ter la céré­mo­nie lors de l’ouverture des jeux Para­lym­piques. L’aveugle qui devait réa­li­ser l’exploit fut très déçu.

Saint vroum-vroum
C’est aujourd’hui la Saint-Christophe dont le nom signi­fie porte-Christ. C’est donc natu­rel­le­ment qu’il devint lui-même porte-clef pour de nom­breux automobilistes.

Notes :

[1] Signa­lons quand même, que beau­coup d’historiens remettent en cause cette der­nière déclaration.

[2] Là encore cer­tains his­to­riens remettent en doute cette décla­ra­tion, met­tant en avant l’argument fal­la­cieux que la Bel­gique n’existait pas encore à l’époque.

Ecrire un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champ obligatoires sont marqués *

*
*