Anniversaires du 11 juillet

Bulle cre­vée
Quand on s’appelle Flote il est mal-avisé de faire des bulles, et sur­tout de pré­tendre qu’elles sont papales. Pierre Flote, mort le 11 juillet 1302 est là pour nous le rappeler.

Tout aug­mente
C’est la Jour­née mon­diale de la popu­la­tion, ancien­ne­ment nom­mée Jour­née des cinq mil­liards. L’occasion de nous rapel­ler la consta­ta­tion faite par Luis Rego en 1981 les chiffres sont acca­blants, il y a de plus en plus d’étrangers dans le monde.

L’incertitude du doute
Le 11 juillet 1987, l’ONU clame que le cinq-milliardième habi­tant vient de naître mais est bien inca­pable de citer son nom.

Tout aug­mente (bis)
Preuve que tout aug­mente, la bataille des Éper­ons d’Or le 11 juillet 1302 durant laquelle Pierre Flote périt dans les marais près de Cour­trai est deve­nue la fête de la com­mu­nauté fla­mande de Bel­gique alors que la Flandre à l’époque n’incluait pas le Lim­bourg et le Brabant.

Saint-Benoit ten­tant de se rap­pe­ler si sa fête est le 21 mars ou le 11 juillet.

C’est pas beau de récla­mer
Il y a trois ans je me voyais contraint de devoir par­ler de Saint-Benoît le 11 juillet suite à des récla­ma­tions. Enfin à ma décharge, je pré­ci­sait qu’en 1970 on a deplacé le fête du 21 mars vers le 11 juillet. Donc le plai­gnant eut droit à deux fêtes lors de sa pre­mière année.

Fal­lait pas récla­mer
Depuis qu’un ger­main a conquis la cita­delle catho­lique met­tant à mal les Benoît, j’apprends seule­ment aujourd’hui à l’occasion de la Saint-Benoît que ce der­nier est le saint Patron de l’Europe.  Saint-Benoît, en plus d’être un fils de bour­geois, avait la manie de faire des règles. Tout le temps. Il venait à peine d’être dési­gné Père Abbée de son pre­mier monas­tère, qu’il édicta la Règle de Saint-Benoît. Il est à l’origine d’une véri­table Sainte Litur­gie Bene­dic­tine, au point que cer­tains l’appellaient chef SLB.

Un for­fait du côté de chez Swan
Ce 11 juillet nous donne l’occasion une fois de plus de rap­pe­ler une des for­fai­tures de l’abject Edi­son, qui s’attribua l’invention de la lampe à incan­des­cence alors qu’elle fut crée le 11 juillet 1879 par Sir Joseph Wil­son Swan.

Bombes à Bom­bay
Aucune minute de silence n’a été obser­vée (per­son­ne­le­ment je trouve que c’est extrê­me­ment dif­fi­cile à obser­ver) pour les atten­tats ayant frap­pés Bom­bay le 11 juillet 2006 (enfin ils ont sur­tout frappé 800 personnes).

P’têt bin qu’oui, p’têt bin qu’non
C’est le 11 juillet 911, que Charles III Roi de France accorde au chef viking Rol­lon, le ter­ri­toire qui devien­dra le duché de Nor­man­die. Enfin c’est pas cer­tain. En tout cas on est cer­tain à 50% qu’il ne fut pas le pre­mier duc de Normandie.

Mar­cien, Mar­cienne
Pen­dant que l’on fête aujourd’hui Mar­cien qui vécu le mar­tyr sous le dur et inflexible pré­fet Péren­nis, sur­nommé le gros Péren­nis en rai­son de son embon­point,  on fête aussi Mar­cienne qui resta vierge jusqu’à ce qu’elle soit livrée aux bêtes.

Mais qu’as-t-il voulu dire ?
C’est le 11 juillet 1872 qui fut guillo­tiné l’anarchiste au nom de fro­mage : Rava­chol. On se demande encore aujourd’hui ce qu’il vou­lait dire au moment où le cou­pe­ret tomba puisque ses der­nières paroles qui furent Vive la ré… selon cer­tains mais peut-être voulait-il  dire Vive la raie….

Ecrire un commentaire

Votre courriel ne sera jamais publié ou partagé. Les champ obligatoires sont marqués *

*
*